29/11/2006

Tempus Fugit fait son djouque-bosque

Ça passe en ce moment. Partout où je peux : at home, en voiture, au bureau.

- Le 1er album de Tom McRae, et en particulier cette formidable chanson qu'est "End of the Wold News" (voir ci-dessous). Pour une version inédite de "For the Restless", cliquez z'ici : http://www.tommcrae.com/media/restless%20-%20le%20noir.mp3
- Beth Gibbons, Köln 24/02/2003 (enregistrement radio FM) : superbement neurasthénique (ah, ce "Tom, the Model" !)
- Lluis Llach, Gener de 76 : jouissivement anarchique, lumineusement libertaire
- Chris & Carla, Swinger 500 : sombrement harmonique
- Heather Nova, Glow Stars (le cd favori de mon chat)
- Natalie Merchant (Bruxelles, AB, 23 mai 2002 - inédit - un souvenir artistiquement précieux et sentimentalement irremplaçable)
- Tracy Chapman (Montreux 88) : talkin' about a revolution, yeah. But toujours talkin' dans le vide, hélas, ma bonne Tracy...

...
And every culture has it's own magazine
And information takes the place of your dreams
Finding ways to fill up the silence
But it's all that you need turn on your TV

So dose me up once is not enough
I can still see the ground
And from this high rise view looking down on you
I'm not the one wasting my time

This is the end of the world news
This is the end of the world news sponsored by god
...

tom25

 

Tempus Fugit is sponsored by Tom McRae. Enfin non, mais j'aime bien tout de même.

11:54 Écrit par Tempus fugit dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |

24/11/2006

Agenda : une expo photo sur Dylan à Paris

Les renseignements sont là, pour qui visiterait Paris prochainement :

http://www.photosapiens.com/article.php?id_article=1922//

Bon week-end à tous (?) les tempusfugiteurs. Vous pouvez m'envoyer votre review de votre album favori de tous les temps, histoire d'élargir l'horizon de ce blog. Selon moi, un peu de recul s'impose : "reviewer" le nouveau Renaud, par exemple, n'a pas beaucoup de sens. D'un autre côté, vous n'êtes pas obligés de vous arrêter comme un vieux con (un exemple pris au hasard : moi) au début des seventies (rires enregistrés).

 

11:19 Écrit par Tempus fugit dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : agenda |

20/11/2006

Alan STIVELL - A l'Olympia (1972)

  1. The wind of Keltia

  2. An dro

  3. The trees they grow high

  4. An alarc'h

  5. An durzhunel

  6. Telenn gwad

  7. The foggy dew

  8. Pop Plinn

  9. Tha mi sgith

  10. The king of the fairies

  11. Tri Martolod

  12. Kost ar c'hoad

  13. Suite sudarmoricaine

Ce disque fut pour moi celui de la découverte d'une culture un peu mystérieuse puisqu'elle ne sera jamais la mienne. Alan Stivell ne fait pas de la musique folklorique mais, au contraire, il a toujours cherché à marier la culture de ses ancêtres avec des sons contemporains. Pourquoi cela me touche-t-il plus que les cramignons liégeois, allez donc savoir ! Ma famille maternelle aurait, dit-on, des racines bretonnes.
Un air de musique peut-il s'inscrire dans les gênes à travers les siècles ? Qui sait ?

 

Eunn alarc'h, eunn alarc'h tre-mor

War lein tour moal kastel Arvor !
...

Neventi vad d'ar Vretoned !
Ha malloz-ru d'ar C'hallaoued

 

Et pour en savoir plus sur cette chanson :

http://perso.orange.fr/per.kentel/alarc_h3.htm

16:52 Écrit par Tempus fugit dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : ma bo |

17/11/2006

A quoi bon...

... des sondages idiots auxquels personne ne répond ? A quoi bon laisser faire des commentaires, personne n'en fait ? Monologuons donc à nouveau pour dire à quel point je me réjouis d'aller écouter en mars prochain Chris et Carla au Botanique. Je sais parfaitement que tout le monde s'en fout et que l'écrasante majorité de ceux qui se disent amateurs de rock préfèrent donner 100 euros pour ne pas voir ni entendre Bono beugler dans un micro nase au Heysel que 12,50 euros pour écouter de la musique dans une salle de 200 places à l'acoustique remarquable. Démoralisant.

The good news first
I ain't ready for the worst
I ain't ready for the hurt
Give the good news first

http://www.thewalkabouts.com/swinglyr.htm
C'est inutile que je vous parle des trois albums sortis à ce jour par Chris Eckman et Carla Torgerson (déclinaison acoustique des Walkabouts) : ils sont épuisés. Le nouveau devrait sortir début 2007, mais bien sûr il faudra torturer votre disquaire pour l'obtenir. Quoique non, finalement, des disquaires, y en a plus, et au Car-Fourre(tout) du coin, je vous souhaite bonne chance pour le trouver.

C'est dur, certains jours, de donner d'abord les bonnes nouvelles. Mais je ne suis pas sûr que nous méritons mieux.

11:04 Écrit par Tempus fugit dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humeurs |

09/11/2006

Nouveaux et intéressants : Amos Lee - Supply and Demand / Teddy Thompson - Separate Ways

Une voix chaude et très belle qui en rappelle d'autres, en particulier celle de Ben Harper, avec quelques inflexions StevieWonderiennes, et une musique plus folk et soul que rock, bien ronde, parfois un peu trop à la limite de la variétoche à mon goût. Amos Lee m'avait convaincu lorsqu'il avait assuré l'opening act d'Aimee Mann l'an dernier à l'AB. Son très récent CD "Supply and Demand" ne va pas révolutionner la musique mais l'homme inspire la sympathie et peut être classé dans la catégorie des belles promesses. Le genre de musique qu'on laisse couler distraitement un jour d'automne ensoleillé, quand il ne fait pas chaud et qu'on a mal partout. Aucune raison de se priver de tant d'aimable douceur.

 

www.amoslee.com

Teddy Thompson, par contre, m'a beaucoup moins convaincu vendredi dernier en opening act de Lucinda Williams. Et pourtant, son cd "Separate Ways" est remarquable.

Sa voix puissante, très à l'aise dans les aigus, n'est pas sans rappeler (toutes proportions gardées) celles des Buckley père et fils. La comparaison est un jeu ridicule en musique mais face à Amos Lee, sans aucun doute, c'est Teddy qui emporte la palme pour une raison qui me semble évidente : ses compositions sont plus accrocheuses, à défaut d'être foncièrement originales. Le garçon est, pour ne rien gâcher, très sympa. Ce cd est tout à fait consommable et "Separate ways", la chanson-titre, est de celles qui restent dans l'oreille après deux écoutes. Ce qui devient assez rare. Consommez !

http://www.teddythompson.com/

19:02 Écrit par Tempus fugit dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : revue en vrac |