04/02/2008

Chats et tas d'âmes

C'est un moment fugace. Deux yeux d'or derrière une vitre. Monsieur Chat salue à sa manière Tempus Fugit, qui s'en va gagner ses croquettes à la sueur de son front. Un rituel répété tous les matins, immuable. Tempus, parfois, se surprend à faire un signe de la main en direction de la fenêtre. Et il a, parfois, le sentiment qu'un clignement d'yeux complice lui répond. Les maisons sans chat ont-elles vraiment une âme ? Pas plus sans doute que les maisons sans musique.

15:29 Écrit par Tempus fugit dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.