29/10/2013

Leslie West prend tout de même son pied (CD "Unusual Suspects", 2011)

J'avoue, c'est honteux de faire de l'humour là-dessus : Leslie West, un artiste valeureux, recommandable et (heu) intègre a malheureusement dû être amputé d'une demi-jambe. Mais Leslie (guitariste légendaire de MOUNTAIN, un des groupes fondateurs du hard rock) est un sacré bonhomme, on ne l'abat pas pour si peu, lui qui remontait sur scène deux mois à peine après son amputation. Un instrumentiste fabuleux qu'il faut à tout prix redécouvrir. Sans doute est-il bien plus occupé aujourd'hui à faire des reprises sanglantes de grands classiques du blues-rock que de créer du matériel nouveau, mais ce gars-là a une énergie inépuisable et le feu sacré ne s'est jamais éteint depuis plus de 40 ans. Ce cd de 2011 est une tuerie pour les portugaises, d'autant plus qu'il s'entoure de quelques gratteurs aussi fous que lui tels Joe Bonamassa et Billy Gibbons (ZZ Top).

Une légende, quoi qu'il en chante : "Don't call me legend, I came here to play". Ne m'appelle pas "légende", je suis venu pour jouer, c'est tout ce que j'ai à dire, maintenant je commence à jouer... c'est vraiment tout ce que j'ai à dire". Chapeau, Mister West. "Unusual Suspects" fait vraiment du bien à mes vielles oreilles. Oh, putain, que oui !

Parmi d'autres albums parfaitement recommandables, je citerai surtout "Guitarded" (2004) avec son "cover art" (sa pochette, quoi, merde) tout à fait auto-dérisoire, qui représente un logo de chaise roulante avec une silhouette jouant de la guitare !

unusus.jpglesliesolo.jpg

15:38 Écrit par Tempus fugit dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.